Manipulation – « On la trouvait plutôt jolie » de Michel Bussi

Vous n’êtes certainement pas sans savoir que Michel Bussi est mon auteur préféré en matière de thriller et je suis donc ravie de pouvoir vous faire part de mon avis au sujet de son dernier livre « On la trouvait plutôt jolie » paru la semaine dernière.

51C4abK+T0L._SX309_BO1,204,203,200_.jpg
On la trouvait plutôt jolie, de Michel Bussi, éd. Presses de la Cité

Résumé  : 

Quatrième de couverture  :

 » – Qu’est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie. Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie. – Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l’essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l’un d’eux, l’un d’eux peut-être, échappe au sortilège. Elle ferma les yeux.

Il demanda encore : – Qui l’a lancé, ce sortilège ? – Vous. Moi. La terre entière. Personne n’est innocent dans cette affaire. « 

Avis  :

Comme je vous le disais un peu plus haut, Michel Bussi est indéniablement mon auteur de thriller préféré et j’attends chacun de ses nouveaux livres avec beaucoup d’impatience. Son nouvel ouvrage « On la trouvait plutôt jolie » ne déroge pas à la règle et j’ai d’ailleurs abandonné le livre que je lisais le jour de sa parution et m’y suis plongée avec une joie non dissimulée.

« On la trouvait plutôt jolie », c’est l’histoire de Leyli, malienne, arrivée à Marseille quelques années auparavant. Maman de trois enfants Bamby, Alpha et Tidiane, elle cumule les petits boulots, espérant pouvoir leur offrir une vie meilleure, un logement plus grand. Ce logement plus grand, elle l’attend désespérément depuis plusieurs années. Elle vient enfin de décrocher un CDI en tant que femme de ménage dans un hôtel et compte bien faire de son rêve une réalité. Mais voilà qu’une embûche supplémentaire vient compromettre ses projets, sa fille, Bamby est soupçonnée d’avoir assassiné l’un des membres de Vogelzug, une association qui vient en aide aux migrants. Le cauchemar ne fait que commencer ou bien peut-être a-t-il commencé quelques années auparavant.

Comme souvent, Michel Bussi, professeur de géo-politique, met ses connaissances en la matière au service de son livre et nous concocte un thriller à la fois complexe et instructif.

« On la trouvait plutôt jolie » est un thriller « satirique ». Par le biais de son livre à suspense, l’auteur pointe du doigt certains travers de la société relatifs ici à la crise des migrants, à ce qu’ils doivent affronter lorsqu’ils décident de quitter leur pays pour rejoindre en prenant tous les risques possibles ce qu’ils pensent être un eldorado.

De par sa faculté à dépeindre avec finesse les personnages, à leur donner vie, l’auteur parvient à susciter de l’empathie envers eux. Le temps de ces quelques quatre cent soixante pages, j’ai vécu avec chacun de Leyli, de Bamby, d’Alpha, de Tidiane mais aussi avec les autres personnages, j’ai frémi avec eux, j’ai partagé leurs moments de doute et d’espoir.

Il est des livres que l’on ne veut plus lâcher une fois commencés, que l’on veut lire d’une traite tant on veut connaître le fin de l’histoire, que l’on veut finir au plus vite mais que l’on ne veut pas quitter tant on se plaît à les lire. « On la trouvait plutôt jolie » fait assurément partie de ces livres-là.

Une fois, les éléments de l’histoire expliqués, l’on prend la mesure du génie de l’auteur, de sa capacité à nous surprendre, à nous manipuler. A la manière de « Nymphéas noirs », mon thriller préféré, l’auteur se joue du lecteur avec brio du lecteur, il nous mène par le bout du nez. Je dois avouer que je n’y ai vu que du feu, que je me suis laissée berner jusqu’au bout et ce pour mon plus grand plaisir car quelle fin époustouflante.

Mais où allez-vous chercher toutes ces idées, comment échafaudez-vous de tels scénarios à la construction implacable Monsieur Bussi ? Je tire mon chapeau à ce grand auteur de thrillers et ne peut que vous recommander de lire cette nouvelle pépite qui vous fera, j’en suis certaine, passer un excellent moment.

Publicités

5 commentaires

    1. Si tu aimes ses livres, je pense que celui-ci te plaira. Bien que j’avais aimé celui de l’année dernière, j’avais été quelque peu déçue par la fin trop alambiquée du livre « Le temps est assassin » et par un détail qui m’avait paru peu crédible dans « Maman a tort » mais celui-ci est excellent, à la hauteur de « Nymphéas noirs » mon thriller préféré, « Un avion sans elle » ou bien encore, « Gravé dans la sable » 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Je partage entièrement ton avis sur « Maman a tort » qui m’a laissé un petit goût amer à la fin! Tout comme toi, je place les trois que tu as cités sur mon podium Bussi! 😉 J’ai vraiment hâte de me plonger dans son dernier! D’autant plus que la couverture est magnifique! Bon dimanche 🙂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s