Folie meurtrière – « En sacrifice à Moloch » d’Asa Larsson 

Je vous parle aujourd’hui du dernier livre d’Asa Larsson, auteur suédoise que j’avais eu l’occasion de découvrir il y a quelques années avec son livre « La piste noire ».

Je vous donne mon avis sur son dernier livre « En sacrifice à Moloch » après un petit résumé.

51S79mHRMML._SX342_BO1,204,203,200_.jpg
En sacrifice à Moloch, d’Asa Larsson, éd. Albin Michel

Résumé  :

Quatrième de couverture  : Au terme d’une traque impitoyable dans les forêts de Lainio, en Laponie suédoise, un ours féroce est abattu. Dans sa panse : les restes d’un homme… Cette macabre découverte est suivie quelques mois plus tard par l’assassinat d’une femme à coups de fourche. Chargée de l’enquête, la procureure Rebecka Martinsson ne tarde pas à recouper ces faits a priori sans rapport : les deux victimes avaient un lien de parenté ; ils étaient père et fille. Mais ils ne sont ni les premiers ni les derniers à disparaître, comme si une étrange malédiction frappait leur famille…

Avis  : 

Je dois avouer que je me suis plongée dans le nouveau livre d’Asa Larsson avec un petit a priori puisque j’avais déjà lu un autre livre de l’auteur « La piste noire » qui m’avait laissé un sentiment assez mitigé. Je ne l’avais pas détesté mais je ne l’avais pas aimé non plus. Alors lorsque l’on m’a proposé de lire en avant-première « En sacrifice à Moloch », je me suis dit que c’était là l’occasion de redonner une seconde chance à l’auteur et de confirmer ou d’infirmer mon premier avis. Je ne fais pas durer le suspense plus longtemps, j’ai particulièrement aimé ma lecture. J’ai pris un plaisir certain à lire « En sacrifice à Moloch ». Mais laissez-moi vous parler un peu de l’histoire avant de vous livrer mon avis.

« En sacrifice à Moloch » commence par la découverte d’un corps humain dans l’abdomen d’un ours féroce abattu par des chasseurs dans les forêts de Lainio en Suède. La victime est un vieil homme du nom de Frans Uusilato. Cette macabre découverte sera suivie quelques temps plus tard par l’assassinat à coups de fourche de Solt-Britt qui se révélera être la fille de Frans. Chargée de l’enquête, la procureure Rebecka Martinsson va rapidement comprendre que ces deux assassinats sont liés d’autant qu’elle apprendra que d’autres membres de cette famille ont été tués par le passé.

L’on comprend très rapidement que pour résoudre l’enquête, pour comprendre le mystère qui plane autour des morts respectives de Sol-Britt et de son père Frans Uusilato, il faudra revenir en arrière. Presque un siècle plus tôt, Elina, la grand-mère de Sol-Britt a elle aussi été assassinée.

De cette nécessité de chercher les réponses dans le passé découle la structure du livre qui repose sur une alternance de chapitres entre présent et passé qui nous permettra bien évidemment à la fin de comprendre les raisons de cette série d’assassinats. J’ai apprécié tant les chapitres qui se passaient au début du siècle dernier que les chapitres qui se déroulent à l’époque actuelle.

Je me suis attachée à Elina, cette institutrice dévouée, audacieuse, amoureuse qui fut en proie à de nombreux tourments et qui connaîtra une fin tragique. L’homme qu’elle a aimé m’a aussi touchée. Il n’avait peut-être pas que des qualités mais il devait conjuguer avec des paramètres qu’il nous est difficile de comprendre à l’heure actuelle.

Je me suis également attachée à Rebecka Martinsson ce qui n’avait pas été le cas dans le livre que j’avais lu précédemment et à son ami maître-chien qui travaille pour la police, au visage défiguré suite à un incendie qui avait sévi à domicile alors qu’il était enfant. J’ai aimé assister à l’évolution de Rebecka, qui, imperceptiblement au fur et à mesure de l’avancement de ce tome évolue pour révéler une facette plus douce, forte et vulnérable à la fois, qui se cherche aussi un peu.

Je me suis immergée dans cette histoire avec d’autant de facilité que l’auteur décrit avec force détails tant les paysages nordiques isolés au climat souvent rude que les personnages, les émotions qui les animent. L’auteur donne aussi corps à son livre en incorporant des détails historiques qui enrichissent l’histoire, lui donne davantage de profondeur.

Tout ça pour vous dire que ce dernier tome m’a beaucoup plu et que je lirai volontiers d’autres livres de l’auteur. Il faut parfois savoir redonner sa chance à un auteur et je suis heureuse de l’avoir fait.

Je tiens à remercier Babelio et les éditions Albin Michel grâce auxquels j’ai pu lire ce très bon thriller en avant-première.

tous les livres sur Babelio.com
Publicités

5 commentaires

    1. Alors comme je le disais dans ma chronique je n’ai lu que « La piste noire » que j’avais trouvé décevant.Je ne te le conseille donc pas. Celui-ci m’a tellement plu que je lirai à sa sortie en poche dans quelques jours « Tant que dure ta colère ». Il y a en effet un ordre chronologique à respecter si on veut parfaitement comprendre l’évolution des personnages récurrents, disons que c’est préférable !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s