Sur les traces de l’Alchimie – « Le premier miracle » de Gilles Legardinier

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du dernier livre de Gilles Legardinier intitulé « Le premier miracle », un auteur que j’apprécie particulièrement.

51e-anhz8l-_sx330_bo1204203200_
Le premier miracle, de Gilles Legardinier, éd. Flammarion

Résumé  :

Quatrième de couverture  : Karen Holt est agent d’un service de renseignements très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d’objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d’un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d’étranges circonstances, elle n’a d’autre choix que de recruter Ben, quitte à l’obliger. Ce qu’ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu’ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu’ils vont affronter peut facilement les détruire… Avec ce nouveau roman, Gilles Legardinier allie pour la première fois tous les talents qui ont fait de lui un exceptionnel auteur de best-sellers. Aventure, intrigue fascinante et humour nous entraînent aux confins des mystères de la science et de l’Histoire.

Avis  :

Gilles Legardinier, l’un de mes auteurs préférés, un auteur découvert avec son livre « Complètement cramé », un livre hilarant et empli de sagesse, un savant mélange propre à cet auteur, un combo qu’il manie comme nul autre auteur. Les livres de Legardinier je les aime pour cette singularité, pour l’affection que porte l’auteur à ses lecteurs qui transparaît à chacun des ses écrits et notamment par le biais du « dernier chapitre » qu’il insère à la fin de ses livres. Oui, un chapitre entier consacré à ses lecteurs, point de remerciements conventionnels et stéréotypés avec Gilles Legardinier, mais un réel hommage à tous ceux qui le suivent. Un auteur que j’aimerais beaucoup rencontrer tant sa gentillesse et sa bienveillance transparaissent au travers de ses écrits.  Et me voilà bien embêtée aujourd’hui alors que je dois écrire une chronique au sujet de son dernier livre « Le premier miracle », car si j’apprécie particulièrement cet auteur et que je suis au rendez-vous à chaque fois qu’un livre paraît, je n’adhère pas aux rares livres dans lesquels il s’aventure sur le terrain du thriller. Tel avait été le cas avec «  L’exil des Anges  » dans lequel l’auteur s’était déjà essayé au thriller et qui avait été une petite déception pour moi. Je trouve que ce genre ne correspond pas à l’auteur, tout du moins qu’il ne lui convient pas, ou plutôt qu’il est tellement bon en matière de comédie, qu’il me déçoit dans ce genre-ci.

Maintenant que je vous ai exposé les raisons qui font qu’écrire cette chronique est difficile pour moi, place enfin à mon avis.

Je vais commencer par vous parler de ce qui m’a plu dans ce thriller. Tout d’abord, je ne peux parler de ce livre sans évoquer les recherches de grande ampleur que l’auteur a dû entreprendre pour mener à bien ce projet de livre qui germait dans son esprit depuis 2008. Il est indéniable que ce livre tenait à cœur à Gilles Legardinier et qu’il s’y est investi corps et âme. Ce livre mérite d’être lu car il évoque et exploite des faits historiques méconnus du grand public. Ce livre peut parfois paraître indigeste car la densité des aspects historiques abordés cassent un peu le rythme et peuvent paraître quelque peu rébarbatifs mais il faut faire fi de ces longueurs car ces extraits sont extrêmement enrichissants. En cela, chapeau à l’auteur, car faire un tri dans tout cela, en faire une énigme qui tient la route n’était pas mince affaire et il y est parvenu avec brio.

Passons maintenant aux aspects qui fâchent à mon grand dam et qui sont malheureusement légion dans ce livre. A mon grand regret, ce qui fait la force de l’auteur, son humour désopilant, la sagesse véhiculée à chacun de ses livres font défaut ici. La couverture était pourtant pleine de promesses à ce sujet, promettant suspense et humour. Alors oui il y a de l’humour mais tous ces passages ont pour caractéristique commune de faire rapportés, on dirait que l’auteur a essayé d’intégrer des passages humoristiques sans parvenir à ce que cet humour fasse spontané. Je ne blâme pas l’auteur, c’est un exercice périlleux que de combiner thriller et humour mais qu’on se le dise, Gilles Legardinier a à mon sens failli à cet exercice. Il aurait peut-être fallu que l’auteur ne cherche pas à faire un mélange des genres. Pour ce qui est de la sagesse qui caractérise également les livres de l’auteur, là aussi il y a des passages qui nous font réfléchir sur la loyauté, sur le prix de la vie, sur l’amitié, l’amour mais là encore je les trouve moins profonds que dans ses autres livres. Voilà deux points qui m’ont beaucoup déçue. Un dernier bémol et pas des moindres, le rythme est très lent raison pour laquelle on peut ressentir une certaine lassitude.

Je vais répondre à la question que vous devez vous poser à l’issue de cette chronique « Dois-je me procurer et lire ce livre ou attendre la sortie du prochain livre de l’auteur dont il nous annonce déjà qu’il s’agira cette fois d’une comédie  ? » Ma réponse ne vas pas être catégorique  :

  • A ceux qui sont intéressés par les énigmes à la Dan Brown ou à la José Rodrigues Dos Santos, à ceux qui sont férus d’Histoire ou avides de connaître certains faits qui sont méconnus par la plupart d’entre nous ou volontairement écartés, je vous conseille ce livre car de ce point de vue là, il est très enrichissant.
  • A ceux qui s’attendent à un thriller rythmé, à l’humour tordant, point fort de Legardinier, passez votre chemin, vous risquez d’être un peu déçu.

Pour ma part, quoique mon avis soit mitigé, je ne regrette pas d’avoir lu ce livre dont je sors enrichie historiquement parlant. Pour finir, je me permets un petit conseil le concernant  : si vous faites partie des lecteurs de Gilles Legardinier, que vous l’appréciez, lisez ce livre si vous avez envie de le découvrir dans un nouveau genre ou que le sujet vous inspire ; par contre, si vous ne le connaissez pas, je vous déconseille de commencer par celui-ci au risque de passer à côté d’un auteur extrêmement talentueux et vous suggère de choisir par exemple par « Complètement cramé « , « Demain j’arrête » ou bien, « Quelqu’un pour qui trembler » que j’ai adorés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s