Poignant – « Chanson Douce » de Leïla Slimani

Je vous présente aujourd’hui un livre coup de cœur, l’un des meilleurs qu’il m’ait été donné de lire cette année intitulé « Chanson douce » de Leïla Slimani. L’on comprend aisément l’engouement que suscite ce livre en lice pour le prix Goncourt.

41tnxfnn-jl-_sx339_bo1204203200_
Chanson douce, de Leïla Slimani, éd. Gallimard

Résumé  :

Quatrième de couverture : Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame. A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c’est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l’amour et de l’éducation, des rapports de domination et d’argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Avis  : 

Avant de commencer l’écriture de ma chronique, je me suis demandée comment j’allais pouvoir décrire et parler de ce livre tant il soulève de problématiques. Comment vous parler au mieux de cet ouvrage qui m’a retournée, chamboulée et qui s’est avéré être l’un des meilleurs livres qu’il m’ait été donné de lire en cette année 2016. Je m’attèle donc à ma tâche de chroniqueuse en espérant vous convaincre de lire ce livre qui m’a tant émue.

Dans ce livre, tout est su dès le départ. Myriam et Paul, parents de deux jeunes enfants, Mila et Adam sont à la recherche d’une nounou car Myriam désire reprendre son activité professionnelle. Après avoir rencontré plusieurs postulantes, ils finissent pas tomber sur la perle des nounous en la personne de Louise. Louise deviendra petit à petit indispensable auprès de cette famille moderne à la tête de laquelle, deux parents qui sont tous deux bien trop accaparés par leur carrière réciproque. Tout ceci se finira de manière tragique, la première phrase du livre nous apprend que la Louise, nounou consciencieuse et bienveillante s’est transformée en meurtrière « Le bébé est mort. Il a suffi de quelques secondes. Le médecin a assuré qu’il n’avait pas souffert ». En remontant le fil de cette histoire, les raisons qui ont poussé cette charmante nounou à commettre l’irréparable, Leïla Slimani nous force à faire face à un certain nombre de problématiques que soulèvent notre société actuelle.

Laissez-moi vous parler tout d’abord des protagonistes qui sont tous absolument bien dépeints. Myriam, cette mère dévouée à ses enfants, qui se rend compte au fur et à mesure qu’elle s’est retrouvée piégée dans son rôle de mère qu’elle a choisi d’assumer sans concession mais qui finit par lui peser. Une mère qui veut s’émanciper, se délester de ce poids, quasi-fardeau. Une mère qui n’assume plus ce rôle qu’elle a pourtant choisi. Quant à Paul, son mari, l’auteur le présente comme un personnage ambitieux qui veut vivre de sa passion pour la musique. Un père moderne qui jongle entre un emploi du temps qui ne lui laisse guère le temps de s’occuper de sa progéniture mais qui dans le même temps les aime profondément et fait en sorte que leur avenir soit prospère. Louise, nounou émérite aux mille et un talents qui sous ses airs d’ange-gardien, de bienfaitrice, dissimule sa fragilité, son manque d’instruction, le poids d’une vie harassante, écrasante, une vie de solitude dans laquelle elle n’a pas su et n’a pas pu s’épanouir. Un personnage endurant mais déséquilibré qu’un rien pourrait faire déraper. Louise ne réussit à s’affirmer que dans son rôle de nounou, de femme à tout faire, qui excelle aussi bien dans la cuisine, que dans l’amusement des enfants ou bien encore dans l’optimisation des travaux ménagers et qui se montrera dans ce rôle quasi despotique.

J’ai aimé et détesté l’auteur pour ce sentiment d’ambivalence qu’elle suscite en nous, lecteurs, eu égard au personnage de Louise. Si l’on hait cette nounou si parfaite que l’on voit petit à petit construire son nid dans ce foyer dont elle perçoit les failles, failles dont elle se sert pour s’y immiscer, pour se rendre indispensable aux yeux de tous et qui va détruire la vie de toute une famille, on en vient parfois à ne pas avoir envie de l’accabler, de trouver des circonstance atténuantes au crime odieux, impardonnable qu’elle a commis. La société dans laquelle on vit n’est-elle pas en partie responsable de son déclin, de son équilibre mental précaire de par la solitude, l’isolement dans lesquels elle plonge les plus vulnérables, les plus démunis matériellement et psychologiquement.

C’est un livre terriblement profond que nous propose l’auteur, un livre qui nous pousse à nous questionner sur la société telle qu’elle est actuellement, telle qu’elle nous pousse à être, sur l’indifférence dont elle fait preuve, sur le déterminisme social. Je ne pourrais me montrer exhaustive quant aux problématiques soulevées par ce livre.

L’atmosphère est oppressante à souhait, la tension insoutenable allant crescendo jusqu’à atteindre son paroxysme.

L’écriture de Leïla Slimani est incisive, le vocabulaire riche, chaque mot est pesé, pensé. Une écriture superbe au service d’un roman d’une dureté psychologique incroyable.

Un livre qui nous prend aux tripes et dont on ne peut assurément pas sortir indemne, un petit bijou  !

Publicités

8 commentaires

    1. Merci à toi Maud pour ce gentil commentaire qui me fait énormément plaisir. Moi-même, je me montre assez sceptique concernant les livres de la rentrée littéraire. Il y a souvent beaucoup de tapage autour pour pas grand chose mais je dois avouer que celui-ci est une pépite. J’ai hâte de connaître ton avis à son sujet !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s