Suite et fin d’un diptyque machiavélique – « Après la fin » de Barbara Abel

Je vous présente aujourd’hui la suite de « Derrière la haine » de Barbara Abel (vous pouvez retrouver mon article ICI) intitulée « Après la fin ». Après avoir été agréablement surprise par le premier opus de ce diptyque, j’ai décidé de lire dans la foulée la suite en espérant de tout cœur mais avec une pointe de scepticisme qu’elle soit à la hauteur de   « Derrière la haine ».

Je vous laisse découvrir mon avis après un bref résumé.

20160719_131935
Après la fin, de Barbara Abel, éd. Pocket

Résumé  :

Huit-ans se sont écoulés depuis les terribles drames en chaîne qui ont touché Tiphaine et Sylvain Geniot ainsi que Milo Brunelle aujourd’hui âgé de quinze ans dont ils sont devenus les tuteurs légaux. Nora, fraîchement divorcée, emménage dans la maison qui fut jadis celle des Geniot avec ses deux enfants Inès et Nassim.

Cet emménagement qui signe un nouveau départ pour Nora, signera pour Tiphaine une seconde descente en enfer.

Avis  :

Il est compliqué pour un auteur de donner une suite à un livre qui soit à la hauteur du premier. C’est malheureusement bien souvent un échec et ce d’autant plus que le premier fut un succès. C’est le pari que s’est lancé Barbara Abel.

Cette suite tourne autour du poids de la culpabilité et de la possibilité de se reconstruire après avoir commis l’irréparable.

L’histoire reprend au moment de l’arrivée de Nora sa voisine ainsi que de ses enfants Inès, jeune adolescente de treize ans et Nassim, petite garçon de huit qui occupent désormais la maison dans laquelle elle habitait lorsqu’elle était la maman heureuse de Maxime mais dans laquelle elle a aussi connu la pire douleur qui puisse être infligée à un parent, la mort de son petit garçon va signer une descente en enfer pour Tiphaine comme pour ses voisins.

Les deux maisons jumelées quasi-identiques occupent encore un rôle central, symbole de la promiscuité vécue comme un privilège lors des jours heureux puis symbole de la haine et de la peur après le drame dans le premier livre, symbole dans ce deuxième tome du poids de la culpabilité et de la folie poussée à son paroxysme.

Tel que ce fut le cas dans « Derrière la haine », Barbara Abel a choisi de commencer cette suite par une scène qui se déroule en aval du livre pour une fois encore faire ressentir au lecteur ce sentiment pressant de connaître l’issue de l’histoire. Choix qui pour ma part me plaît beaucoup même si on peut reprocher à l’auteur d’avoir trop usé de ce procédé.

L’auteur prend le temps de mettre en place l’histoire sans que l’on s’ennuie. La psychologie des personnages y est encore bien travaillée.

Le fait que l’on connaisse bon nombre des personnages dans ce livre change beaucoup de choses. Car si le doute est permis dans « Derrière la haine » quant à la folie et aux desseins nourris par Tiphaine, ici l’on sait d’entrée de jeu qu’elle est douée d’un esprit retors et qu’aucune limite ne s’impose à elle.

L’atmosphère est encore une fois pesante, oppressante, baignée par la folie, omniprésente dont on se demande à chaque instant, quand est-ce qu’elle se manifestera. Tout au long de ce livre, on se pose la question de savoir qui fera les frais de l’esprit pernicieux de Tiphaine et quel sera le modus operandi choisi.

Barbara Abel nous montre encore une fois l’étendue de son imagination et quelle imagination  !

Même si j’ai été agréablement surprise par cette suite au suspense implacable, j’ai été quelque peu déçue par la fin en queue de poisson. Si je n’ai pas eu vent d’une possible suite qui en ferait une trilogie, peut-être Barbara Abel a-t-elle décidé de terminer ainsi ce deuxième tome dans le but d’en écrire un troisième, auquel cas je pourrais comprendre qu’elle ait opté pour une telle fin.

Quoique moins bon que le premier, je vous conseille tout de même cette suite pour connaître l’histoire dans son intégralité.

Publicités

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s