Plongée dans les affres – « Apologie de la vengeance » de Lionel Touzellier

Après avoir fait la découverte de Lionel Touzellier, auteur que je ne connaissais pas, avec son livre intitulé « L’homme qui voulait rêver sa vie », je me suis lancée dans la foulée dans la lecture d’un autre de ses livres qu’il m’a envoyé « Apologie pour la vengeance » que je vous présente aujourd’hui. Un thriller que j’ai particulièrement apprécié. Je vous livre mon avis après un bref résumé.

Apologie-de-la-Vengeance-240x384.jpg
Apologie de la vengeance, de Lionel Touzellier, auto-édition

Résumé :

Gregory Miller et Carlos Garcia forment un duo d’enquêteurs au sein du FBI à New-York. Ils se retrouvent chargés d’une enquête portant sur l’incendie d’une maison dans les montagnes qui a entraîné la mort de son propriétaire. Le mobile semble tout trouvé : le crime aurait été motivé par le vol d’un tableau dont le prime se chiffre à un million deux cent mille dollars. L’enquête se complique lorsque d’autres crimes sont perpétrés. Aidés par une jeune et brillante profileuse, Britney Casey, ils vont devoir élucider au plus vite cette enquête car le temps presse, les crimes s’enchaînent à un rythme effréné.

Avis :

Je dois avouer que j’étais au départ sceptique quant au fait qu’un auteur puisse réussir à écrire des livres de genres différents sans qu’il y ait une différence de niveau. J’ai beaucoup de mal à concevoir qu’un auteur puisse exceller dans des registres différents. En général, ceux qui s’essayent à un genre autre que leur genre de prédilection échouent souvent, nous offrant un livre d’un niveau en-deçà des autres. Or, j’ai été ici agréablement surprise par la faculté de Lionel Touzellier à naviguer d’un genre à l’autre avec habileté. J’ai été autant séduite par « L’homme qui voulait rêver sa vie » que j’ai lu précédemment qui est un roman mêlant philosophie et humour que par « Apologie de la vengeance » qui est un thriller.

Pour ce qui est des personnages principaux, les agents Gregory Miller et Carlos Garcia forment un duo qui fonctionne. L’auteur parvient à nous faire ressentir la complicité qu’il y a entre eux. Britney Casey, cette profileuse à la mémoire quasi-eidétique qu’on leur adjoint pour leur prêter main forte dans la résolution de leur enquête, vient parfaire ce duo qui se transforme en trio, lequel fonctionne également très bien.

L’enquête en elle-même telle qu’elle apparaît au départ est somme toute assez convenue : un crime perpétré dans une maison perdue dans les montagnes. Un assassinat dont le mobile semble limpide, le vol d’un tableau d’une valeur exorbitante. Si l’histoire de départ est assez classique, les circonstances de son commencement le sont moins même si l’idée a déjà été utilisée, ce qui apporte une touche d’originalité : l’agent qui sera saisi de l’enquête est témoin indirect de la commission d’un crime. Mais l’originalité d’un livre ne tient pas à son idée de départ, laquelle a bien souvent déjà été utilisée mais plutôt à la manière dont cette idée est exploitée par l’auteur.

Ce crime odieux est suivi d’autres crimes dont le nombre ne cesse de croître, lesquels mèneront les enquêteurs sur le terrain de la phobie, seul dénominateur commun.

Lionel Touzellier parvient ici à nous amener sur de fausses pistes, à nous perdre sans que l’on se doute de ce qui se trame vraiment jusqu’à la fin à laquelle on ne s’attend vraiment pas. L’histoire est bien ficelée. L’auteur intègre quelques données scientifiques qui sont utilisées à bon escient et j’ai apprécié que tous les éléments de l’enquête trouvent une justification. Souvent des éléments qui ne sont pas essentiels à la compréhension d’une histoire sont laissés de côté par les auteurs sans que le lecteur obtienne une quelconque explication à la fin du livre. Pas d’incohérences ou alors je n’ai pas su les déceler.

Un livre abouti, servi par une jolie plume.

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s