Dans les méandres de l’esprit – « Rêver » de Franck Thilliez

Franck Thilliez, un auteur que je suis depuis des années et dont j’ai lu tous les livres. Comme chaque année, j’ai attendu avec impatience la parution de son nouveau thriller et comme chaque année j’ai été bluffée par l’imagination et l’ingéniosité de cet auteur que j’apprécie tant. Vous l’aurez compris, le nouveau livre de Franck Thilliez « Rêver » que je vous présente aujourd’hui est un véritable coup de cœur.

DSC03621_reduite - copie
Rêver, de Franck Thilliez, éd. Fleuve éditions

Résumé :

Abigaël Durnan, psychologue spécialisée en criminologie prête régulièrement main forte aux gendarmes de Villeneuve-d’Ascq dans le cadre de la résolution d’affaires criminelles. Mais Abigaël n’est pas tout à fait comme les autres. Elle se démarque par une particularité, elle est narcoleptique. La narcolepsie, cette maladie du sommeil qui vous envoie à tout moment dans les bras de Morphée sans que vous puissiez lutter d’une quelconque façon. Souffrant d’une forme grave de narcolepsie, elle est, outre à des endormissements répétés et inopinés, sujette à des crises de cataplexie. Confrontée à des émotions fortes, cette dernière subit une perte soudaine de son tonus musculaire conduisant à sa chute sans pour cela qu’elle ne perde conscience. Inexorablement, ses périodes de sommeil sont ponctuées de rêves, rêves eux-mêmes ponctués de rêves. Des rêves imbriqués. Propulsée dans le monde onirique, Abigaël ne sait plus faire la distinction entre rêve et réalité. Pour faire face au doute qui s’immisce en elle, Abigaël n’a trouvé comme seul refuge que la douleur.

L’histoire commence le 5 décembre 2014. La gendarmerie de Villeneuve-d’Ascq est confrontée depuis plusieurs mois à une série d’enlèvements d’enfants. Le kidnappeur enlève les enfants selon un certain intervalle. Quelques temps après, celui-ci selon une mise en scène identique des plus malsaines dépose un épouvantail portant les vêtements de l’enfant enlevé en pleine forêt, lesquels sont lacérés par de coups de griffes ensanglantés. Un surnom lui a été donné, Freddy en référence à « Freddy : Les Griffes de la nuit ». Le kidnappeur a annoncé qu’il en enlèverait quatre au total, trois enfants se trouvant déjà entre ses mains.

Le 6 décembre, Abigaël se trouve en voiture avec son père et sa fille Léa 13 ans, lorsqu’un terrible accident survient. Seule survivante, Abigaël qui en réchappe par miracle avec seulement quelques contusions. La violence du choc n’aurait dû épargner personne. Comment a-t-elle réussi à s’en sortir indemne ? Une course contre la montre commence alors pour Abigaël qui devra mener de front deux enquêtes.

Avis :

Tout d’abord, les thèmes abordés dans ce thriller m’ont beaucoup intéressée. La narcolepsie d’une part, maladie du sommeil qui correspond à des accès de sommeil non contrôlables. Le monde onirique d’autre part, tous deux fascinants de par leur complexité. Thilliez nous emmène sur le chemin des rêves imbriqués (un rêve dans un rêve), ce qui m’a naturellement fait penser au film Inception auquel l’auteur fait d’ailleurs référence dans le livre. J’ai littéralement été happée par cette histoire des plus intrigantes.

Franck Thilliez est avant tout un scientifique et comme à chacun de ses livres, ça se sent. Les thèmes abordés sont très documentés. Pas de place ici à l’approximation.

L’auteur fait preuve encore une fois d’une imagination débordante. Deux enquêtes parallèles, une enquête sur les enlèvements d’enfants qui met les nerfs des enquêteurs à rude épreuve et une autre sur l’accident dont le père et la fille d’Abigaël ont été victimes.

J’ai également énormément aimé la structure même du livre dont j’ai trouvé le choix très ingénieux et original. Franck Thilliez a en effet opté pour de courts chapitres chronologiquement désordonnés. L’histoire oscille entre décembre 2014 et juin 2015. A chaque changement, il nous est indiqué en début de chapitre sur une ligne temporelle à quel moment on se situe. Une histoire basée sur la temporalité comme ce fut le cas dans « L’anneau de Moebius ».

Pour ce qui est des personnages, point de Lucie Hennebelle et de Franck Sharko ici. L’histoire tourne ici principalement autour d’Abigaël. On s’attache rapidement à cette jeune psychologue spécialisée en criminologie, usée par la narcolepsie dont elle souffre depuis l’enfance. Abigaël, jeune femme forte et fragile à la fois dont la mémoire s’étiole à cause des médicaments qu’elle doit quotidiennement ingurgiter pour limiter les effets de sa maladie et qui n’a trouvé comme exutoire pour ne pas sombrer dans la folie que d’user de stratagèmes destructeurs. La question de la perte de mémoire n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’un de ses précédents livres « La mémoire fantôme ». La description des autres personnages est tout aussi rigoureuse, chacun ayant un rôle clé à jouer. Le doute s’insinue en permanence, sommes nous plongés dans un rêve ou s’agit-il de la réalité ? Une question que sans doute beaucoup d’entre nous ne sont déjà posée. Rêve, réalité ? Nos rêves semblent parfois tellement réels qu’il nous est déjà arrivé de douter de leur caractère onirique.

Même si j’avais deviné quelques éléments, il n’en demeure pas moins que Thilliez réussit encore une fois avec brio à entretenir le suspense jusqu’au bout pour nous offrir une fin en apothéose. Un thriller signé d’une main de maître !

Un savant mélange de sciences et de suspense. Comme dans chacun des livres de Franck Thilliez, on en ressort plus instruit, plus curieux aussi.

Pour clore ce thriller machiavélique, Franck Thilliez nous a réservé une petite surprise à la fin du livre. Sans en dire davantage, je vous invite à vous montrer attentifs lors de votre lecture pour pouvoir la découvrir !

Qu’allez-vous encore nous concocter l’année prochaine Monsieur Thilliez ? Nul doute que vous saurez encore une fois nous embarquer dans votre monde tortueux.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s